Notre nouvelle revue cotonnière est en ligne. Retrouvez la dans la page 'Publications'. En raison du COVID-19 notre filière subit de plein fouet une terrible crise. Toutefois, comme vous le verrez à la lecture des différents articles que nous publions, les acteurs de notre filière font preuve d'un dynamisme sans faille. Recherche, développement, innovation, pugnacité, sont les mots qui caractérisent le mieux leur action. .

 

La Cote d’Ivoire prend la 3ème place des pays producteurs en Afrique

 

Retour

13/05/2019

Dans le classement des pays producteurs de coton en Afrique, la Côte d’Ivoire prend la troisième place, derrière le Mali et le Bénin. La Côte d’Ivoire passe dorénavant devant le Burkina Faso, dont les performances sont moindre cette année.

Le jeudi 9 mai le directeur général du Conseil du coton et de l’anacarde le Dr Adama Coulibaly a annoncé le classement annuel des pays producteurs de coton en Afrique.

La Côte d’Ivoire ravit la troisième place au Burkina Faso et se place derrière le Mali et le Bénin.  La bonne performance de la Côte d’Ivoire est le fruit de la hausse de la production enregistrée lors de la campagne 2018-2019 et des politiques d’appui à la filière.

« La Côte d’Ivoire a récupéré la troisième place des pays africains producteurs du coton à la suite de la campagne 2018-2019, dépassant pour la première fois le Burkina Faso qui enregistre aujourd’hui 436 000 tonnes contre 600 000 tonnes il y a deux ans », a déclaré le Dr Coulibaly

Les chiffres officiels indiquent une hausse de 11,2% de la production de coton graine, passée de 412 646 tonnes en 2017-2018 à 458 762 tonnes en 2018-2019. La Côte d’Ivoire dépasse ainsi ses prévisions : le pays avait misé sur une production de 442 800 tonnes pour la campagne cotonnière écoulée, soit 103,6% d’objectifs atteints.

Cependant il est à noter que la conjonction de la hausse de la production et les faibles rendements du Burkina Faso font«  passer la Côte d’Ivoire du 4ème au 3ème rang des pays africains producteurs après le Mali et le Bénin », a analysé le Dr Coulibaly, directeur général du Conseil du coton et de l’anacarde.

Les résultats baissiers du Burkina n’efface pas pour autant les progrès de la Côte d’Ivoire. Ainsi on observe la hausse des superficies cultivables au cours de cette campagne cotonnière 2018-2019. Elles sont passées de 327 204 hectares à 392 131 ha sur un objectif de 369 000 ha projetés, soit une hausse de 19,8 %.

Le nombre de producteurs de coton est également en augmentation, évoluant de 88 522 à 102 860 producteurs par rapport à la campagne précédente, soit une hausse de 16,2%.

 

Source : La Tribune Afrique

Tree picto

Deauville 2017

Tree picto

Monte Carlo 2018

Tree picto

Deauville 2019

Stars

Le Règlement Général Européen

Le code de la route des acteurs du coton

Annonceurs

Newsletter

Inscrivez-vous pour rester informer de l'actualité de l'Afcot.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.